absorbine-animal.com
- 506 visites -

Mes expériences dans l’élevage de carpes kois

Je rencontre et parle souvent avec des passionnés de koi qui me racontent leur expérience concernant l'achat risqué de poissons qui semblaient apparemment être des spécimens valables mais qui, après un très court laps de temps, sont tombés malades et sont morts, emportant également avec eux la plupart des kois qui étaient déjà présent dans le bassin.
Ce genre de situation implique beaucoup de déception et beaucoup de frustration et on se demande si une certaine forme de compensation est possible. Je crois que la meilleure et la seule compensation que l'on puisse obtenir de ce genre de situation négative est l'expérience, qu'il est important de chérir.
Les prochaines fois que nous voulons acheter un ou plusieurs poissons, rappelons-nous ce qui s'est passé, rappelons-nous les poissons que nous avons perdus, la frustration que nous avons ressentie, rappelons-nous même si nous avons fait des erreurs dans la gestion de notre étang ou si nous avons tout fait dans les règles de l'art manière sauf le fait d'avoir choisi le "mauvais" poisson. I
l s'agit peut-être de ce dernier point où il faut avoir plus d'expériences mais où malheureusement il est aussi plus difficile et "coûteux" de s'en procurer.
savoir choisir le "bon" poisson n'est pas du tout anodin, et c'est un sujet auquel les détaillants devraient consacrer du temps, en expliquant à leurs clients quels sont les critères discriminants par lesquels il est possible d'évaluer la qualité objective d'un poisson :
Je fais référence à la morphologie, la taille par rapport à l'âge, la façon de nager, la répartition des couleurs par rapport au standard et donc, selon la variété, la présence et la qualité du fukurin, le type de sashi et de kiwa , la qualité des marchandises et du sumi, ou la présence de zones avec une certaine concentration de pigment dans les variétés métalliques.
C'est juste pour mentionner quelques éléments importants du jugement. Par contre, il est évident qu'on ne fait rien avec de beaux kois s'il n'est pas en excellente santé..... et sur ce il faut forcément faire confiance à son dealer, mais c'est aussi vrai que cette confiance doit être gagné par le concessionnaire à la fois en ne trahissant pas les attentes des acheteurs, mais également en offrant des conseils valables et une assistance après-vente adéquate.